Transport de personnes handicapées : 10 façons de se déplacer

Transport de personnes handicapées

Se déplacer dans les rues d’une ville avec un handicap peut être difficile. Les efforts des autorités locales pour fournir des installations et des services accessibles aux personnes handicapées sont parfois minimes. Les infrastructures publiques attendues pour améliorer les déplacements ne sont pas toujours accessibles pour le transport de personnes handicapées. Les personnes à mobilité réduite souffrent malheureusement de l’inclusion sociale en raison de l’absence de services de transport de qualité.

Encore trop souvent, le transport de personnes handicapées se résume à l’aide de personnes proches, membres de la famille ou auxiliaire de vie pour aider les personnes en situation de handicap à se déplacer. Ce qui ne privilégie pas la vraie mobilité et la liberté de se déplacer seul.

 

Il existe toute une gamme d’options de transport public pour répondre aux besoins d’une personne en fauteuil roulant. Nous allons passer en revue 7 moyens que vous pouvez utiliser pour vous déplacer en ville même si vous avez un handicap.

 

Les transports en commun de personnes handicapées

Bus / Cars

Grâce aux planchers surbaissés et des plateformes levantes, les bus et cars peuvent être adaptés pour permettre aux utilisateurs de fauteuils roulants d’y accéder sans escaliers ni ascenseurs. Pour accroître les espaces de mobilité, ce type d’aménagement sacrifie quelques places assises des bus traditionnels. D’autres aménagement intérieurs sont nécessaires, comme des barres d’appui répartis dans l’allée, des adaptations visuelles et sonores adaptées et des zones d’ancrage sont nécessaires pour la sécurité.

Métro

Moyen de transport par excellence dans les grandes métropoles, le métro quand il est adapté peut être un moyen sûr de se déplacer. Mais le constat est que l’adaptation n’est pas prévue pour tous les quais, par exemple à Paris c’est seulement 3% du réseau qui est adapté au transport de personne en fauteuil roulant. Alors que d’autres villes dans le monde font preuves de taux d’adaptation supérieur à 80%, comme à Barcelone ou à Tokyo.

Tramway

Les tramways, plus récents que les métros, permettent plus facilement l’aménagement pour le transport de personnes à mobilité réduite. A Toulouse, les rames de tramway possèdent le fameux plancher bas, mais également des portes adaptées en largeur et en sens d’ouverture. Et les boutons d’ouverture sont placés plus bas, accessibles depuis un fauteuil.

 

Les transports privés adaptés au handicap

Taxis spécialisés

La carte du réseau national des taxis adaptés aux fauteuils roulants est pour le moins compliquée. Alors que certaines villes comme Paris, Lyon ont un bon réseau pour faciliter les déplacements en taxi de personnes en fauteuil roulants, d’autres sont encore à la traine. Bordeaux, Toulouse, Clermont-Ferrand n’ont pas de taxis équipés ou peu. Il faut parfois faire appel à des sociétés de transport privé équipé mais alors attention les tarifs.

Voiture personnelle

De par un aménagement trop faible, certaines personnes en situation de handicap se tournent vers l’adaptation de leur voiture personnelle ou l’achat d’un véhicule PMR tout équipé comme le Jeep Renegate, le Peugeot Rifter horizon, le Ford Tourneo Custom independance ou le Skoda Yeti. Ces véhicules neufs ou d’occasions sont chers à l’achat mais complètement adaptés. L’adaptation sur son propre véhicule peut être une alternative moins couteuse et moins intrusive si vous avez d’autres occupants à bord. Le choix doit se faire en fonction de chacun.

Location de voiture

De la même manière que pour la voiture personnelle décrite ci-dessus, vous pouvez envisager une location occasionnelle plutôt qu’un achat. Vous devrez vous tourner vers des sociétés spécialisées comme RD Adaptation pour accéder à un parc de véhicules adaptés disponible pour jouir d’un service de location spécialisé. Louez chez RD Adaptation.

Fauteuil roulant électrique / scooter PMR

Les fauteuils roulants électriques permettent avec une autonomie de plusieurs kilomètres de se déplacer en ville de manière autonome. Ils permettent aussi dans certains cas de combiner cette mobilité avec un moyen de transport en commun, comme métro et le tramway à Paris. Malheureusement certaines villes refusent l’accès à ces scooters spécifiques comme à Lyon, Tours et Strasbourg par exemple.

 

Le transport handicap

Concrètement, les conditions actuelles de déplacement des personnes handicapées ou à mobilité réduite ne sont pas satisfaisantes. Si des efforts depuis moins d’une dizaine d’années ont été faits pour améliorer la situation, notamment en développant des investissements pour la mise en accessibilité de lignes de bus ou de gares, ils sont encore insuffisants. C’est ce que souligne l’article L-114 du Code de l’action sociale et des familles, qui traite spécifiquement des besoins des personnes à mobilité réduite en matière d’infrastructures, comme les moyens de transport et de communication, afin qu’elles puissent participer pleinement à la vie de la société comme tout le monde.

in Transport
//]]>